Livraison offerte dès 50 euros en France Métropolitaine

Nos conseils pour une transition capillaire vers le naturel !

6 juillet 2021
Par ZO

Aujourd'hui, l'heure n'est plus tant à modifier la texture de ses cheveux qu'à les assumer au naturel ! Si vous avez vous aussi décidé de tourner le dos aux lissages, brushings ou permanentes, vous trouverez ici nos conseils pour entamer votre transition capillaire le mieux possible.

La transition capillaire vers le naturel consiste à abandonner les procédés chimiques de transformation, comme le lissage brésilien, le relâchement et le lissage progressif, pour assumer la beauté naturelle de sa chevelure. Dans cet article, nous vous expliquerons les bonnes habitudes à prendre en vous conseillant des coiffures et produits qui vous aideront à accélérer votre transition vers le naturel. 

Les gestes et habitudes à éviter 

Conseil n° 1 : Abandonner les procédés chimiques et éloigner vos cheveux de la chaleur 

Premier conseil et sans doute le plus important si vous souhaitez retrouver vos cheveux bouclés, frisés ou crépus, il est primordial d'abandonner  tout type de produit chimique destiné à lisser, à assouplir ou à modeler les cheveux. Lorsque vos cheveux sont en transition, il vous faut aussi éviter la chaleur excessive. L’idéal est donc d’abandonner le sèche-cheveux, le fer à lisser, le diffuseur et le produit de modelage des boucles. Si vous ne pouvez vous passer de l’un de ces accessoires pour le moment, faites en sorte que ces appareils chauffants ne touchent pas les racines des repousses. 

Conseil n° 2 : Eviter l'usage excessif de shampoing

L'usage trop répétitif des shampoings gêne l'hydratation naturelle du cuir chevelu et par conséquent celle des cheveux en besoin d’hydratation (bouclés, frisés, crépus, secs, décolorés…). Si possible, la fréquence du lavage ne doit pas dépasser une fois par semaine et ce, pendant et après la transition capillaire. Ainsi, les sécrétions naturelles peuvent agir librement en hydratant naturellement les fibres de la chevelure. 

Conseil n°3 : Eviter les coiffures serrées

Des coiffures telles que les chignons trop tendus ou les nattes africaines serrées abîment les repousses et donnent lieu à des cheveux cassants, tout ce que souhaitez éviter lorsque vos cheveux sont en transition ! 

Les gestes et coiffures à adopter 

Conseil n°4: Le maître-mot : la low manipulation

Pendant cette phase de transition, il va falloir manipuler le moins possible ses cheveux. Pour commencer, vous pouvez démêler votre chevelure avec les doigts pour limiter au maximum la casse. Ensuite, privilégiez des coiffures qui protègeront vos cheveux des risques de dommages auxquels ils sont exposés pendant la phase de transition. Optez ainsi pour des nattes relâchées ou des grosses tresses à même le cuir chevelu qui vont permettre aux longueurs de bien assimiler les soins. Vous pouvez aussi opter pour un top knot, ce chignon réalisé sur le sommet de la tête qui va protéger les pointes.

Conseil n°5 : Couper ses cheveux régulièrement pour en stimuler la pousse 

Il est nécessaire de se couper les cheveux pour enlever les résidus du lissage et éliminer toute présence de produit chimique. Mais pas de panique, si le big chop (une coupe radicale) vous effraie, vous pouvez simplement couper vos cheveux le plus régulièrement possible. De plus, les coupes fréquentes facilitent le processus de croissance et de renouvellement capillaire. 

Conseil n°6 :  Prendre soin de son cuir chevelu à l'aide des massages

Attendre que ses cheveux repoussent constitue probablement la phase la plus dure du processus de transition capillaire. Vous pouvez donc leur apporter un coup de boost par le biais des massages réguliers du cuir chevelu. Pour y parvenir, vous pouvez recourir aux recettes de grand-mère en utilisant l'huile d'olive ou l'avocat.

Conseil n°7 : Protéger et cacher les nouvelles repousses

Nous vous conseillons de protéger vos nouvelles repousses pour ne pas les abîmer davantage avec des coiffures qui ne favoriseront pas les repousses. Vous pouvez  faire appel à des accessoires pour cacher les racines frisées. Les bandeaux et foulards sont très utiles (et esthétiques) pour cacher les racines tout en laissant libre le reste de la chevelure.

votre image

 

votre image

 

votre image

 

Les soins et produits à privilégier 

Conseil n°8 : Adopter une nouvelle routine avec de bons produits 

Il est important de choisir un shampooing et un après-shampooing spécifiques pour activer et définir votre type de boucles.  Si vous aviez l'habitude d'utiliser des produits chimiques en vue d'un défrisage ou d'une permanente, vos nouvelles repousses sont exposées à des agressions prématurées. Privilégiez donc les alternatives naturelles pour aider vos cheveux à réussir votre transition capillaire.

 Quels soins utiliser ?

Si vous avez des longueurs défrisées, celles-ci auront besoin d’être nourries en profondeur pour éviter la casse. Pour cela, le bain d'huile constitue la solution idéale ! L’huile est très nourrissante pour vos cheveux, et avec son action directe sur le cuir chevelu, elle favorise la croissance des cheveux, les rend volumineux et éclatants. Il en existe de plusieurs sortes ; que ce soit l’huile de ricin, l’huile d’olive, l’huile de figue de barbarie ou l’huile de moutarde, etc., elles sont toutes avantageuses pour les cheveux abîmés. Il faut insister sur les pointes pour réparer les éventuelles fourches. L'utilisation d'huiles essentielles naturelles favorisera également la pousse de vos cheveux.  


Conseil n°9 : Prêter une attention particulière à l'hydratation capillaire

Les repousses crépues auront quant à elles besoin de beaucoup d’hydratation : un masque hydratant appliqué au niveau du cuir chevelu apportera la dose nécessaire. L'hydratation quotidienne favorise les repousses et évite le dessèchement capillaire. Le choix des produits est primordial si vous souhaitez avoir des cheveux bien hydratés. Pour cela, rien de mieux que le naturel pour vos cheveux ! Nous vous conseillons 3 agents hydratants que vous pourrez facilement trouver et utiliser : le gel d'aloe vera, la glycérine végétale, le gel de lin.

Dernier conseil et pas des moindres : Faites preuve de patience…

La plus grande difficulté d'une transition capillaire au naturel est sans doute la patience que celle-ci requiert. En réalité, l'utilisation de produits chimiques ayant caché les imperfections de vos cheveux pendant des années vous a sans doute rendu impatiente. Lors d'un passage au naturel, il est assez rare  (voire impossible) d’obtenir un résultat parfait en une seule routine. Laissez du temps à vos cheveux  pour se remettre des agressions que vous leur avez fait subir via les colorations chimiques, les lissages, les brushings ou encore le séchage à air chaud...

Et surtout n'oubliez pas que patience est mère de sûreté, et de cheveux en bonne santé !

votre image

 

votre image

 

votre image