Livraison offerte à partir de 50 euros

Elsa

11 octobre 2019
Par Barbara

Aujourd'hui on vous présente Elsa, une artiste talentueuse et athlète de haut niveau à l'énergie incroyable. C'est à Hong Kong, où elle réside depuis dix ans et a créé Elsa Jeandedieu Studio - avec une team d'artistes 100% féminine - qu'Elsa vit ses trois passions: l'art, la nature et le sport. A la fois championne de trail running (classée 17ème de sa catégorie à l'Ultra Trail 100km de Chamonix en 2017 - rien que ça!), et artiste plasticienne, elle créé des fresques murales un peu partout dans le monde (pour Chanel, Victoria's Secret...) et également sur les murs de Hong Kong.

 

Alors dis-nous Elsa, qui es-tu?

Je suis une artiste française qui vit depuis 10 ans à Hong Kong, et je passe mon temps entre les chantiers, les trails dans la montagne, et l’océan.... un combo loin d'être idéal pour mes cheveux..! ;-)

Tu es née où, et qu’est-ce qui t’a amenée à Hong Kong?

Je suis née dans le sud de la France - je suis originaire de Nîmes, puis j'ai étudié à Paris et ensuite je suis partie à Hong Kong. J'ai été attirée par l’aventure et surtout par l'énergie débordante que pouvait m'offrir une ville comme Hong Kong. Cette ville ne cesse de m'enrichir et de m'apprendre tous les jours un peu plus qui je suis.

Parle-nous de ta série de fresques 'Les sourires' à Hong Kong?

Petite, mes parents disaient que j'étais un vrai rayon de soleil, je passais mon temps à sourire aux gens... puis la vie d'adulte, le stress, la pression sociale, les complexes de femme, m’ont rendue plus terne et beaucoup moins souriante. Peindre des personnages qui sourient me permet de me reconnecter avec ma vraie nature, mais aussi de faire sourire de parfaits étrangers. Vivre dans une ville multiculturelle et 'busy' comme Hong Kong est challenging à plusieurs niveaux, et mes œuvres, l’instant de quelques minutes, rassemblent les gens autour d’un langage universel: le sourire.

 

votre image
votre image
votre image

Tu as aussi une autre passion, qui t’emmène jusqu’en haut des montagnes… Raconte-nous! Et quel est le lien entre tes deux univers?

Quand je suis arrivée à Hong Kong, je me suis découverte une passion pour le trail running - les courses dans les montagnes. Je fais maintenant partie d'une équipe professionnelle, qui est d'ailleurs devenue un peu ma famille ici. Un de mes surnoms est 'the running mural maker'... Il m'est impossible de créer sans avoir ces moments de liberté dans les montages à courir et à faire le vide. Je fais partie des ces personnes qui ont besoin d'être en mouvement pour penser et créer. Mon seul problème, c'est que partir faire un run pour moi veut souvent dire partir pour de nombreuses heures - voire même 100 km..!

Parle-nous de tes cheveux... ils sont comment? Quel genre de relation as-tu avec eux, tu les laisses libres ou tu les lisses?

Quand je vivais encore en France et que je ne faisais absolument aucun sport, je raidissais mes cheveux et j'avais le cheveu presque toujours 'parfait'... depuis, l’humidité asiatique a pris le dessus! Entre mes entraînements quotidiens avec élastique et bonnet de natation, et la poussière de mes chantiers, mes pauvres cheveux en voient de toutes les couleurs du matin jusqu'au soir. Le moment crucial est je dois dire le soir, quand la runneuse ne s’entraîne pas et l’artiste ne travaille plus, et que la femme que je suis veut retrouver une allure élégante et séductrice: ce n'est pas toujours évident car mes cheveux ondulés ne se laissent pas si facilement dompter! Et oui eux aussi font ce qu'ils veulent!

Tes 'smiling women' ont toutes les cheveux au vent - un peu comme toi! Ça représente une forme de liberté? 

Mes cheveux avec le temps sont devenus aussi sauvages que la femme que je suis... à quoi bon essayer de dompter l'indomptable car la bouclette revient toujours au galop!!! J’ai appris à accepter qui je suis et à retrouver ma vraie nature.

 

Enfin, on a nos 3 questions habituelles:

Quel est ton #hairtop ?

Appliquer de l'huile sur mes cheveux après un bain de mer! Lors de mes dernières vacances en Australie, à Bondi Beach, après avoir nagé 2km, je me suis allongée au soleil sur le sable et j'ai appliqué de huile (l'Huile de Soin Shaeri of course!!;)... mes cheveux étaient tout doux après! 


Et ton #hairflop ?

Après ma dernière course de 44 km, au moment où j'ai enlevé ma casquette et dénoué la natte toute entortillée


Et ton #hairtips ?

 J'ai peu de temps pour prendre soin de mes cheveux, laisser poser un masque pendant des heures... Alors j'opte plutôt pour des gestes simples et efficaces, plusieurs fois par jour: donc j'applique le Soin Quotidien Shaeri le matin au réveil pour restructurer mes boucles, ensuite après mes entraînements, et aussi avant de sortir dîner... C’est devenu un indispensable que j’emmène toujours avec moi! 

Dernière question: que peut-on te souhaiter pour la suite?

Mon rêve d’artiste serait de peindre mes 'smiling faces' sur les murs des villes dans le monde entier... et de mêler cette passion de la peinture à celle du running! J'ai plein d'idées pour réaliser ce rêve, alors il faut juste me souhaiter qu'il se réalise:)

 

 

Shaeri ❤️ Elsa